En février dernier, de nombreux témoignages d’étudiantes émergeaient autour du hashtag #SciencesPorcs sur les réseaux sociaux, relatant des faits de violences sexistes et sexuelles (VSS) au sein des Instituts d’études politiques. Le directeur de cabinet de la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation avait donc demandé par courrier à l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGÉSR) de diligenter une mission relative à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans les Instituts d’études politiques.

La CPED et le réseau VSS Formation ont été auditionnés au printemps dans le cadre de cette mission. En résulte la publication aujourd’hui par l’IGÉSR de 38 recommandations, étayées par un rapport accessible en ligne. Ces recommandations s’attardent aussi bien sur un pilotage national et des établissements que sur la professionnalisation des dispositifs. L’IGÉSR précise par ailleurs que “la majorité de ces propositions a vocation à s’appliquer à l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur.”